Des cercueils trop fleuris, de Misa Yamamura

 

Polar japonais tout en lenteur et en distinction, dans le milieu de l’ikebana (art floral ancestral). Ceux qui ne s’endormiront pas avant le dénouement pourront savourer cette phrase qui résume bien l’ambiance de ce polar haletant : « Les maîtres d’ikebana étaient tous de fervents connaisseurs de l’art du thé et la cérémonie se déroulait avec la grâce des gestes lents de la plus pure tradition. »